2018, minimalisme

 

Eh oui, cette nouvelle année n'échappe pas à la tendance de l'activité quasi nulle en terme de photographie.

Non pas que les sorties sur le terrain soient moins nombreuses, mais plus courtes. Le temps représentant un facteur essentiel à la fabrication d'images, il y a eu peu de "production" en 2017.

Aller, arrêtons les jérémiades... et souhaitons que la disparition des espèces ne le soit qu'à travers cette vitrine !

 

27/03/2018 Des algues vertes pour les flamants

27/03/2018 Une petite brève dans l'actualité

 

En effet, l'actualité de la biodiversité (réunion d'experts en Colombie) rattrape tristement celle de Photodudehors, et c'est avec un immense regret que j'annonce 2018 comme étant l'année de la perte de la biodiversité. 2010 avait été reconnue comme "l'année de la biodiversité", mais force est de constater que rien n'a freiné la diminution tant redoutée pendant ces huit années. Bien au contraire, beaucoup d'indicateurs nous montrent que nous sommes en train de vivre une des plus grandes disparitions des espèces que l'histoire n'a jamais connu. Le minimalisme évoqué en titre il y a quelques mois prend malheureusement tout son sens avec cette nouvelle alerte sur la disparition du vivant.

30/01/2018 Pour bien plonger, il faut s'élever : la grue nous y aide

27/01/2018 Plongeons à la plancha

07/01/2018 Un peu de maintenance : archivage et nouvelle année d'actualités